Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Héméra, la Lumière Terrestre

Dans la mythologie grecque, Héméra ou Héméré (en grec ancien (Attique) Héméra ou en ionien Hêmérê, « jour ») est une divinité primordiale, fille d'Erèbe (les Ténèbres) et de Nyx  (la Nuit), mais selon Hygin, elle serait directement issue du Chaos  primordial. Sœur d'Éther (la Lumière céleste), elle incarne la Lumière terrestre et personnifie donc le Jour. Elle s'unit avec son frère Éther, de qui elle a Thalassa. Certaines sources citent aussi Gaïa  et Ouranos .

Le soir venu, sa mère Nyx  recouvre la Terre (Gaïa ) de son voile d'obscurité entre l'Éther (l'Air pur et chaud des parties supérieures du Ciel respiré par les dieux) et l'Ær (l'Air des parties inférieures du Ciel respiré par les mortels) pour apporter la nuit aux hommes. Le matin, Héméra disperse ce voile, révélant ainsi l'Éther (le Ciel supérieur, partie la plus brillante de la haute atmosphère) bleu et brillant du jour. Dans les cosmogonies antiques, la Nuit  et le Jour étaient considérés comme indépendants du Soleil. Certains auteurs identifient Héméra avec Héra, la reine du Ciel, ou avec Éos, déesse de l'Aube. Cependant, Hésiode semble plus la considérer comme une substance divine du Jour plutôt que comme une déesse anthropomorphe.

  

Erèbe, les Ténèbres

Dans la mythologie grecque, Erèbe (en grec ancien Erebos, en latin Erebus) est une divinité infernale née du Chaos , personnifiant les Ténèbres, l'Obscurité des Enfers. Il est le frère de Nyx  (la Nuit), dont il a engendré Éther (le Ciel supérieur) et Héméra (le Jour). Il est décrit dans la Théogonie d'Hésiode. Il est métamorphosé en fleuve pour avoir secouru les Titans, et donne ainsi son nom à une région des Enfers où passent les âmes des défunts, située entre le monde des vivants et l'Hadès.

  

Thanatos, la mort

Ennemi implacable du genre humain, il a fixé son séjour dans le Tartare, selon Hésiode, devant la porte des Enfers, selon d'autres poètes. C'est en ces lieux qu'Héraclès l'enchaîna avec des liens de diamant, lorsqu'il vint délivrer Alceste. Thanatos était rarement nommé en Grèce, car la superstition craignait de réveiller une idée fâcheuse, en rappelant à l'esprit l'image de la destruction. Les Éléens et les Lacédémoniens l'honoraient d'un culte particulier, mais on ne sait rien concernant le culte qu'ils lui rendaient. Les Romains lui élevèrent aussi des autels. Thanatos avait un cœur de fer, des entrailles d'airain et une âme de bronze. Les Grecs le représentaient sous la figure d'un enfant noir avec des pieds tordus, et caressé par la Nuit, sa mère. Quelquefois ses pieds, sans être difformes, sont seulement croisés, symbole de la gêne quand les corps se trouvent dans la tombe. Cette divinité apparaît aussi sur les sculptures anciennes avec un visage défait et amaigri, les yeux fermés, couverte d'un voile, et tenant, comme le Temps, une faux à la main. Cet attribut semble signifier que la vie est moissonnée comme le blé. Les sculpteurs et les peintres ont conservé cette faux à la Mort, et se sont fait un plaisir de lui donner les traits les plus hideux. C'est, le plus souvent, sous la forme d'un squelette qu'ils la représentent. Les attributs communs à Thanatos et à la Nuit sont les ailes et le flambeau renversé ; mais Thanatos est encore distingué par une urne et un papillon. L'urne est censée contenir des cendres, et le papillon prenant son essor est l'emblème de l'espoir d'une autre vie.

  

Hypnos, le sommeil (frère jumeau de Thanatos)

Fils de Nyx , la Nuit, il est aussi selon l'Iliade le frère jumeau de Thanatos, la Mort. Selon Hésiode, il vit dans les terres inconnues de l'Ouest ; chez Homère, il habite Lemnos.

Les scholiastes d'Homère se sont interrogés à ce sujet. Selon certains, les Lemniens appréciaient beaucoup le vin, ils accueillaient donc Hypnos avec plaisir.

Selon d'autres, Hypnos était amoureux de Pasithée, l'une des Charites, qui habitait cette cité. Peut-être enfin Hypnos était-il honoré à Lemnos. Il peut endormir aussi bien les hommes que les dieux. Ainsi, au chant XIV de l'Iliade, Héra lui demande d'endormir Zeus en personne, afin que Poséidon puisse aider les Grecs malgré l'interdiction du maître de l'Olympe. Elle l'appelle « maître des hommes et des dieux ». Hypnos admet qu'il peut endormir tous les dieux, même Océan. Il rappelle aussi qu'il a déjà endormi Zeus auparavant, déjà à la demande d'Héra, afin que celle-ci puisse faire périr Héraclès.

Furieux, Zeus avait tenté de le jeter du haut de l'Olympe, et Hypnos n'avait dû son salut qu'à sa mère. Sur la promesse d'Héra de lui donner la main de Pasithée, Hypnos se laisse fléchir. Il se change en oiseau et, encore une fois, endort Zeus. Hypnos, sur les tombeaux, désigne l'éternel Sommeil. Hypnos est également considéré comme étant le gardien de la nuit, celui qui reste éveillé quand le monde est endormi.

  

Ether, la lumière des astres

Dans la mythologie grecque, Éther ou Æther est un dieu primordial. Selon Hésiode, il est le fils d'Erèbe (les Ténèbres) et de Nyx  (la Nuit), frère d'Héméra (le Jour), mais la tradition orphique en fait le fils de Cronos  (le Temps). Hygin, en revanche, lui donne, dans la préface de ses Fables, pour parents les Ténèbres ou l'Obscurité et  le Chaos , pour frère l'Erèbe, pour sœur Nyx , pour sœur et épouse Héméra avec laquelle il engendre à son tour Gaïa  (la Terre), Ouranos  (le Ciel) et Thalassa (la Mer). Enfin, s'étant uni à sa fille Gaïa , il enfante les dieux originels généralement attribués à Ouranos  ou à Nyx  : Algos (la Douleur), la Colère, la Mendicité, l'Intempérance, Neikos (les Disputes), Léthé (l'Oubli), l'Inceste, Ocean , Thémis , le Tartare, Pontos (le Flot), puis les principaux Titans Atlas, Hypérion , Polus, Cronos , Rhéa , Moneta (semi-équivalent latin de Mnémosyne ) et Dioné - et pour finir les trois  Erinyes . Lui-même personnifie le Ciel dans ses parties supérieures. L'air y est plus pur et plus chaud. C'est celui qui est respiré par les dieux, contrairement à l'Ær, l'air des parties inférieures du ciel, respiré par les mortels.

 

Ouréa, les Montagnes

Dans la mythologie grecque, Ouréa , fils de Gaïa (la Terre) qu'elle engendra à partir d'elle même, est une divinité primitive rarement mentionné, personnification mâle des Montagnes, gracieuses retraites des Nymphes divines qui habitent les Monts aux gorges profondes, en particulier des Oréades.

 

Pontos, les Flots

Dans la mythologie grecque, Pontos , fils de Gaïa  (la Terre) qu'elle engendra à partir d'elle même ou selon Hygin, de Gaïa Gaïa et d'Éther (ou Ouranos ), est une divinité primitive, personnification mâle de la Mer. Il possède chez la plupart des auteurs un pendant féminin en la personne de Thalassa, la Mer féconde, bien que cette dernière soit totalement inconnue d'Hésiode. Uni à sa mère, il engendre plusieurs divinités marines primordiales : Nérée le vieillard, puis Thaumas le merveilleux, Phorcys le valeureux, Céto la bête-marine et Eurybie la vaste violence. Bacchylide cite aussi les Telchines, tandis qu'Hygin raconte que de Pontos et de Thalassa naissent les « diverses races de poissons ».

 

Nérée

Dans la mythologie grecque, Nérée est un dieu marin primitif, représenté comme un personnage âgé et souvent surnommé « vieillard de la Mer ». Il est le fils aîné de Pontos (le Flot) et de Gaïa  (la Terre), le mari de l'Océanide Doris et le père des cinquante Néréides. Il réside dans les eaux de la mer Égée. Hésiode, qui le fait naître de Pontos sans aucun concours féminin, et Pindare célèbrent sa justice bienveillante. D'où ses épithètes, « véridique », « bienveillant », « sans mensonge ni oubli ». Il possède une grande sagesse et le don de prophétie. Comme de nombreuses divinités marines, il peut se transformer en prenant diverses formes.

 

Thaumas

Dans la mythologie grecque, Thaumas , fils de Pontos (le Flot) et de Gaïa  (la Terre), est une divinité marine primordiale personnifiant les merveilles de la mer. Uni à l'Océanide Électre (les Nuages teintés d'ambre), il a pour enfants des monstres, les Harpies (les Tourbillons) et Iris (l'Arc-en-ciel), la très aimée messagère des dieux.

 

Phorcys

Il est l'un des fils de Pontos (le Flot) et de Gaïa  (la Terre), bien que des fragments orphiques en fassent le septième Titan et que Platon le range parmi les enfants d'Ouranos  et de Gaïa . Marié à Céto, il en a de nombreux enfants, tous des monstres hideux connus sous le nom de Phorcydes. On y retrouve notamment la nymphe Thoosa, les Gorgones, les Grées, et parfois les Sirènes ou Scylla (qu'Homère fait plutôt naître d'Hécate). Hésiode, outre les Grées et les Gorgones, cite Échidna et Ladon comme les deux plus jeunes enfants du couple (Théogonie, 270).

 

Céto

Dans la mythologie grecque, Céto , fille de Pontos (le Flot) et de Gaïa (la Terre), est une divinité marine primordiale. Unie à son frère Phorcys, elle engendre de nombreux monstres marins (notamment les Gorgones et les Grées : voir l'article Phorcydes).

 

Eurybie

Dans la mythologie grecque, Eurybie, fille de Pontos (le Flot) et de Gaïa  (la Terre), est une divinité marine primordiale (avec Nérée, Thaumas, Phorcys et Céto). Elle est parfois considérée (à tort) comme une Titanide, du fait qu'elle est l'épouse du Titan Crios, de qui elle conçoit Astréos, Pallas et Persès. Hésiode la surnomme Eurybie « au cœur de fer ».

 

Les Nymphes

La mythologie grecque compte de nombreuses nymphes , et elles sont bien représentées dans les mythes. Ceux-ci les associent fréquemment aux satyres, d'où la tendance sexuelle de « nymphomanie ». Divinités féminines de la nature, d’une rare beauté, généralement considérées comme les filles de Zeus et du Ciel, les nymphes grecques peuplent la plupart des lieux : forêts et bois, montagnes et bocages, sources et rivières, vallées fertiles et grottes... Elles sont souvent associées à des divinités supérieures comme la chasseresse Artémis, le devin Apollon, le maître des mers Poséidon, la déesse de l'agriculture Déméter, le dieu de la vigne Dionysos ou encore à des dieux plus rustiques comme Pan ou Hermès. Elles sont bienfaisantes et fertilisent la nature. Elles protègent les fiancés qui viennent plonger dans leur source, inspirent de même les humains, peuvent les guérir de leurs maux. Amoureuses des dieux, mais généralement simples mortelles vivant des milliers d'années, les nymphes insouciantes chantent dans les lieux qu'elles occupent. De leur union avec les mortels sont nés les héros, les demi-dieux.

 

Tartare

Dans la mythologie archaïque, Tartare est une divinité primordiale, issue de Chaos . Il personnifie le Tartare, l'endroit le plus bas du monde souterrain : la distance du Tartare jusqu'à la terre était égale à celle qui sépare les cieux de la terre selon les Anciens. Il soutient en outre les fondements des terres et des mers. Selon les versions, il passe pour le père de Typhon et d'Échidna (conçus avec Gaïa , la Terre), voire d'Hécate.

 

Echidna

Elle est l'épouse de Typhon et la mère de Cerbère, des vents malfaisants, de la laie de Crommyon, du renard de Teumesse, du Sphinx, de l'hydre de Lerne, de la Chimère, de Ladon, d'Orthos, du lion de Némée et de l'aigle du Caucase. Son visage est celui d'une belle femme. Pour le reste, c'est un énorme et affreux serpent , recouvert d'écailles aux couleurs changeantes. Selon certains, elle fut tuée par Argos, le berger aux cent yeux, qui la trouva un jour endormie, et débarrassa ainsi l'Arcadie de ce fléau, mais Hésiode la qualifie de nymphe immortelle et rapporte qu'elle reçut à la naissance le mystérieux et souterrain pays des Arimes comme résidence attitrée et que c'est là qu'elle s'unit à Typhon pour engendrer sa monstrueuse progéniture (Théogonie, v. 304/305). Mais selon d'autres légendes, données notamment par Hérodote, et Pomponius Mela, Échidna est rattachée aux mythes des travaux d'Héraclès. Héraclès, de retour avec les cavales de Diomède, s'endort non loin de l'antre d'Échidna. Celle-ci profite de son sommeil pour s'emparer des juments. À son réveil, Héraclès part à la recherche de ses biens et finit par retrouver Échidna. Elle lui propose un marché : elle accepte de lui restituer ses juments à la condition qu'il s'offre à elle. Au moment de leur séparation, Échidna annonce que trois fils naîtront de cette union. À sa demande de que faire d'eux, Héraclès proclame que celui qui saura tendre son arc et attacher son ceinturon comme lui reste auprès d'elle. Les autres devront être chassés. Trois enfants viennent au monde :

 

Typhon

Dans la mythologie grecque, Typhon ou Typhée , est une divinité primitive malfaisante. Il est le fils de Gaïa (la Terre) et de Tartare. Il fut enfermait éternellement dans le volcan de l'Etna (voir Typhon: la vengeance... ).

Partager cette page

Repost 0