Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Coéos

Dans la mythologie grecque, Coéos est un Titan, fils de d'Ouranos (ou d'Éther) et de Gaïa , il est parfois appelé Polos, Il est marié à sa sœur Phébé, de qui il a deux filles : Léto et Astéria. Comme son épouse et ses filles, il fait partie des Titans sidéraux, et de nombreux mythographes contemporains supposent que sous le règne de Cronos, il présidait plus ou moins à la bonne marche du Zodiaque.

Lors de la Titanomachie , après dix ans de combat, Coéos est emprisonné dans le Tartare par Zeus, les Titans ayant perdu contre les Olympiens aidés par les cyclopes et les Hécatonchires sous le conseil de Gaïa . Les auteurs post-hésiodiques et latins rangent plus volontiers Coéos parmi les Géants issus, pour Virgile, de la Terre seule ou de celle-ci et du Tartare, selon Hygin qui lui préfère plutôt Polos comme Titan, fils d'Éther et de Gaïa et comme mari de la Titanide Phébé.

  

Crios

Dans la mythologie grecque, Crios est un Titan, fils d'Ouranos  (le Ciel) et de Gaïa (la Terre). Selon Hésiode, il est marié à sa demi-sœur Eurybie, fille de Gaïa et de Pontos (le Flot), de qui il a Astréos, Pallas et Persès. Pausanias cite en plus Python comme son fils. Lors de la Titanomachie, après dix ans de combat, Crios est emprisonné dans le Tartare par Zeus, les Titans ayant perdu contre les Olympiens aidés par les cyclopes et les Hécatonchires sous le conseil de Gaïa.

  

Cronos  

Fils d'Ouranos (le Ciel) et Gaïa(la Terre), Cronos appartient à la première génération des dieux ; il est le plus jeune des Titans, les douze enfants divins possédant une apparence normale. Homère et Hésiode le nomment « le dieu aux pensées fourbes » ou « à l'esprit retors », terme qui s'applique peut-être originellement à sa faux.

Hésiode ajoute qu'il hait son père, lequel voue les mêmes sentiments à ses enfants, sans que l'on sache si cela s'applique seulement à ses enfants difformes — Les cyclopes et les Hécatonchires — ou à l'ensemble de sa progéniture. Dès leur naissance, il les emprisonne dans le sein de leur mère. Furieuse, Gaïa fabrique une faucille en acier et demande à ses enfants de l'aider à se venger, mais seul Cronos répond à l'appel.

Placé en embuscade, il attaque Ouranos  alors que celui-ci vient se coucher avec Gaïa , et de sa faux, l'esmacule, et jette ces parties génitales à la mer d'où en née Aphrodite. Ouranos  leur donne alors le nom de            « Titans » parce que, précise Hésiode, ils ont tendu le bras trop haut et parce que l'avenir saura en tirer vengeance. Ouranos et Gaïa  avertissent également Cronos qu'il sera détrôné à son tour par son propre fils. Hésiode n'indique pas que Cronos assume le pouvoir à la mort de son père, même s'il mentionne par ailleurs qu'il règne parmi les Immortels. En revanche, des sources plus tardives indiquent qu'une fois libérés, les Titans accordent le trône à leur frère, dont la première mesure est de jeter dans les profondeurs du Tartare ses frères difformes, les Cyclopes et les Hécatonchires

  

Japet

Japet est l'un des quatre Titans qui conspirent avec Cronos contre leur père Ouranos . Lui et ses frères se placent aux quatre coins du Cosmos et dès que le Ciel descend rejoindre la Terre, rapidement, le maintiennent pendant que Cronos le châtre avec une faucille. Dans ce mythe, Japet personnifie probablement l'un des grands piliers censés autrefois séparer le Ciel de la Terre, ou bien le Cosmos entier. Il est probablement considéré comme le Titan du pilier de l'Ouest, du côté du monde des morts. Lors de la Titanomachie, après dix ans de combat, Japet est emprisonné dans le Tartare par Zeus, les Titans ayant perdu contre les Olympiens aidés par les Cyclopes et les Hécatonchires sous le conseil de Gaïa. À nouveau, se tenant sous les bases du Cosmos, aux extrémités de la Terre où, selon Hésiode, Terre, Ciel et Mer ont leurs racines : un pilier cosmique semblable à son rôle probable. Les auteurs latins rangent plus volontiers Japet parmi les Géants issus de la Terre seule, pour Virgile, ou de celle-ci et du Tartare selon Hygin.

 

Océan 

Comme Ouranos  et Gaïa , il a une valeur cosmologique dans la pensée grecque archaïque, en tant que large fleuve ceinturant la plaine de la Terre, qui en marque les limites. Toutes les rivières sur terre sont censées avoir leur origine dans l'Océan à travers des connexions souterraines, et ses eaux sont donc douces.

Aussi les auteurs pré-hésiodiques, loin de ranger Océan et Téthys parmi les Titans, plaçaient directement le couple à l'origine de tous les autres divinités, y compris les protogones traditionnels (Ouranos ,Gaïa , Nyx...) (Homère, Iliade, 14.200, dans laquelle Héra prétend que tous dieux descendent de l'Océan et qualifie Téthys de "Notre-Mère à tous"). Cette tradition, reprise dans certains fragments cosmogoniques orphiques, expliquerait la place "à part" occupée par Océan et Téthys dans les généalogies hésiodiques (Océan est l'aîné des Titans, Téthys, la benjamine des Titanides) et permettrait de mieux comprendre le fait que ces deux divinités "ancestrales" n'interviennent jamais aux côtés des Titans dans le conflit de souveraineté ayant opposé les enfants d'Ouranos à Zeus .

Tout ce qui dans le monde est étrange et fabuleux est placé près du « fleuve Océan » , les Éthiopiens, les Cimmériens, les Pygmées, Géryon, les Gorgones et le jardin des Hespérides. Le soleil et les étoiles se lèvent et se couchent dans l'Océan. Ni Océan ni Téthys ne se joignent aux autres Titans lors de la titanomachie. Ils continuent à régner paisiblement sur leur vaste royaume. Durant cette guerre, Rhéa confie d'ailleurs sa fille Héra à Océan et Téthys. Plus tard, ces deux derniers s'étant querellés, Héra tente de les réconcilier. Océan obtient la coupe en or de son beau-fils Hélios et la prête à Héraclès. Le héros peut ainsi naviguer sur l'océan et ramener les troupeaux de Géryon. Dans les légendes tardives, lorsque Zeus, souverain des dieux de l'Olympe et ses frères, Poséidon et Hadès, ont renversé les Titans et assument leur pouvoir, Poséidon et sa femme Amphitrite succèdent à Océan et Téthys comme maîtres des eaux.

 

Hypérion 

Selon Hésiode il épouse Théia, sa sœur, dont il a trois enfants : Hélios (le Soleil), Séléné (la Lune) et Éos (l'Aurore). Hypérion est alors le "Soleil au zénith, celui qui est au-dessus". Il représente le feu du Soleil et devient par conséquence l'équivalent d'un Dieu Primordial, comme son frère aîné, Océanos. (Hésiode, Théogonie). Mais une autre tradition rapportée par Diodore de Sicile et d'origine évhémériste, fait d'Hypérion un simple mortel, devenu roi des Atlantes par son mariage avec sa sœur Basilée (la Royale), fille aînée d'Ouranos et de Titéia (Gaïa). Jaloux de la beauté et de la vertu des enfants d'Hypérion, ses frères les Titans, alors considérés eux aussi comme de simples mortels, conspirant entre eux, conviennent de tuer ce dernier et de noyer le jeune Hélios dans les eaux du fleuve Éridan. Apprenant l'assassinat de son frère, Séléné se précipite du haut de son palais de verre, et Basilée, ayant perdu la raison, se met à errer dans les campagnes atlantes. Elle-même disparaît de la surface terrestre après avoir appris qu'Hélios et Séléné ont été portés au nombre des divinités, le premier en tant que dieu du Soleil, la seconde en tant que déesse de la Lune (Diodore de Sicile, livre III consacré aux Atlantes). Chez Homère ou chez d'autres poètes antérieurs à Hésiode, Hypérion est assimilé au Soleil lui-même. Son épouse se nomme alors Euryphaessa.

 

Mnémosyne 

Dans la mythologie grecque, entre autres d'après Hésiode, Mnémosyne est la déesse de la Mémoire, fille d'Ouranos  (le Ciel) et de Gaïa  (la Terre). Mais Hygin, la rajeunissant de deux générations, voit plutôt en elle une fille de Zeus et de la Néréide Clymène. Aimée de Zeus, de qui elle conçut les neuf Muses (assimilées parfois aux Piérides), elle est représentée par une femme qui soutient son menton, attitude de la méditation. Quelques Anciens l'ont peinte sous les traits d'une femme d'âge presque mûr ; elle a une coiffure enrichie de perles et de pierreries, et se tient le bout de l'oreille avec les deux premiers doigts de la main droite. Or il était d'usage à l'époque antique de figurer les dieux sous les traits d'adolescents, âge de la plénitude selon les Anciens, donc représentant le mieux la perfection divine.

 

Phébé 

Dans la mythologie grecque, Phébé ou Phœbé est une Titanide, fille d'Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre). Dans sa Théogonie, Hésiode parle de « Phœbé à la couronne d'or » . Mariée à son frère Coéos, elle en a Léto et Astéria (Diodore cependant ne mentionne pas Astéria). Elle est traditionnellement associée à la lune et à Artémis, avec qui elle est parfois confondue. Selon l'introduction des Euménides d'Eschyle, elle reçoit le contrôle de l'oracle de Delphes après sa sœur Thémis, et le transmet à Apollon comme cadeau d'anniversaire (ce qui expliquerait l'épithète phoibos / « phébus » du dieu).

 

Rhéa 

Pendant longtemps, Cronos et Rhéa règnent sur l'univers. Cronos, averti qu'un de ses enfants doit le détrôner, cherche à échapper à son destin en dévorant ses enfants. Lors de la naissance de Zeus, Rhéa dupe son mari en lui donnant à avaler une pierre enveloppée d'un lange. Entre-temps, elle a caché l'enfant en Crète. Plus tard, quand Zeus atteint l'âge adulte, il force son père à dégurgiter la pierre et ses cinq frères et sœurs. Dans la mythologie romaine, Rhéa est assimilée à Cybèle, surnommée l'aïeule des dieux, la « Grande Déesse phrygienne », la « Grande Mère » (Magna Mater) ou la « Mère des dieux ». Celle-ci fait l'objet d'un culte orgiastique, avec mutilation rituelles, qui s'est répandu d'Asie Mineure jusqu'à Rome, où elle est officiellement accueillie sous sa forme de « Pierre Noire ». Sur les représentations, elle est souvent escortée de lions. Peu présente dans les récits, elle intervient dans l'histoire de Dionysos qu'elle guérit de sa folie en l'initiant à ses mystères. Mais elle est surtout connue pour l'amour éconduit du bel Attis (son parèdre) qui devint fou et s'émascula. On surnomme aussi Rhéa suivant les localités : déesse du Dindyme, de l'Ida, des Bérécynthes, etc. Elle est également assimilée à Ops, déesse sabine de la fertilité liée à la Terre.

 

Théia

Dans la mythologie grecque et romaine, Théia, ou Euryphaessa ou encore Basilée chez Diodore(en latin Basilia, "la reine") est une Titanide, fille d'Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre), épouse et sœur d'Hypérion, de qui elle a Hélios, Séléné et Éos. Elle appartient ainsi à la première génération divine, antérieure aux Olympiens. La Titanide Théia ne doit pas être confondue avec l'Océanide du même nom, qui passait pour s'être unie avec son père Océan afin d'engendrer Passalos et Acmon, les deux Cercopes d'Éphèse

 

Thémis 

Déesse de la Justice, de la Loi et de l'Équité, Thémis assiste Zeus dans l'Olympe. Elle est souvent représentée dans l'art ancien tenant les plateaux d'une balance avec laquelle elle pèse les arguments des parties adverses. Selon certains auteurs, elle a été également autrefois l'épouse de son frère, le Titan Japet, qu'elle a rendu père de Prométhée. Cela expliquerait qu'elle ait pu transmettre à Prométhée une grande partie de sa sagesse et de ses dons divinatoires. De fait, elle connaît l'avenir et des secrets dont même Zeus est ignorant, tel que le destin du fils de Thétis, qui doit devenir plus puissant que son père. C'est grâce à sa sagesse que Prométhée, plus tard, est libéré de son châtiment par Zeus. Succédant à Gaïa  comme possesseur de l'oracle de Delphes, Thémis révèle à Pyrrha et à Deucalion le moyen de repeupler la terre après le Déluge. Elle avertit également Atlas qu'un jour un fils de Zeus viendra voler les pommes d'or du jardin des Hespérides. C'est pour cette raison qu'Atlas refuse d'aider Persée lorsque celui-ci le lui demande. Elle transmet plus tard l'oracle de Delphes à sa sœur Phébé ou bien encore à Apollon, lorsque le dieu revient du Tempé où il est purifié du meurtre de Python.

 

Thétys

Dans la mythologie grecque, Téthys est une déesse marine archaïque (on rencontre parfois la graphie incorrecte Thétys). Elle ne doit pas être confondue avec son homophone Thétis, une Néréide, mère d'Achille. Elle était la benjamine des Titanides, fille d'Ouranos  (le Ciel) et de Gaïa  (la Terre), sœur et épouse d'Océan, de qui elle eut de nombreux enfants, les dieux fleuves et les Océanides (3000 en tout). Elle personnifiait la fécondité marine. On la voit intervenir dans plusieurs légendes où elle joue un rôle bénéfique. Chaque soir, elle recevait le Soleil qui venait se coucher au terme de son voyage céleste.

Partager cette page

Repost 0