Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pluton en Latin.

Dieu des Morts et roi des Enfers

Après que Zeus eut renversé son père Cronos, il partagea avec ses frères l’Univers en trois royaumes, qu’ils tirèrent au sort. Zeus obtint le monde céleste, Poséidon le monde marin, et Hadès le monde infernal.

Au milieu, la Terre et l’Olympe étaient leur propriété commune.

Les Grecs anciens croyaient que le nom d’Hadès (« Celui que l’on ne voit pas ») portait malheur.

Ils désignaient donc le dieu des Morts par un surnom (flatteur, pour ne pas l’indisposer):

Pluton (le Riche), Polydegmon (l’Hospitalier) ou Klimenos (le Renommé). En dépit de sa réputation de dieu sinistre et inflexible, Hadès n’était pas considéré comme un monstre abominable. D’ailleurs, le roi des Enfers ne tourmentait pas ses sujets- les Erinyes étant chargées des châtiment.

Les morts descendaient aux Enfers, conduit par Hermès aux rives du Styx. Charon leur faisait traverser les eaux noires du fleuve sans retour. Cerbère, le chien monstrueux à trois têtes, montait la garde, afin que nul ne puisse regagner le monde des vivants.

L’enlèvement de Perséphone est l’ élément majeur du mythe d’Hadès. Cette fille de Zeus et de Déméter était si belle que sa mère la tenait prudemment éloignée des Olympiens autant que des mortels… mais le péril vint d’ailleurs: Hadès surgit des Enfers pour s’emparer de Perséphone et l’entraîner dans les noires profondeurs de son royaume.

DANS L’ABIME DU TARTARE

Le Tartare était la partie la plus reculée des Enfers, celle où les âmes les plus noires-et les pires ennemis des Olympiens- souffraient d’éternels tourments: Cronos, les Titans, Sisyphe, Ixion, Tantale… Cet abîme était encerclé d’un mur d’airain, et si profondément enfoui qu’une enclume jetée de la terre tomberait durant neuf jours et neuf nuits avant d’en toucher le fond.

 

Hades.jpg

 


Tag(s) : #Les Olympiens

Partager cet article

Repost 0